Voyages Transversales

Pour faire une recherche sur ce site veuillez taper un mot clé dans le moteur ci-contre
Recherche personnalisée
ALLEMAGNE
AUTRICHE  BELGIQUE
Appartements Berlin

L'Allemagne est visitée principalement pour son patrimoine mondial. Trente sites y ont été inscrits comme la cathédrale d'Aix la Chapelle Weimar, la cathédrale de Cologne,  l'œuvre de Le Corbusier de Stuttgart, les châteaux et les parcs de Potsdam ou Berlin, la vallée de l'Elbe de Dresde ou encore la résidence de Wurtzbourg... Si son paysage est peu diversifié, ses espaces naturels permettent de nombreuses activités. Skier dans le massif alpin du sud, parcourir en randonnant dans les plaines du nord ou découvrir ses longues plages le long de la Mer du Nord ou de la mer Baltique, profiter des sports nautiques au bord de ses lacs... A travers ses grandes villes, on découvre l'étonnant patrimoine architectural, qui malgré toutes les destructions de l'histoire du pays, reste fier. Des sites les plus antiques en passant par les restes d'architecture des années 20 et les constructions contemporaines tournées vers l'écologie du XXIème siècle, l'Allemagne impose un mélange des genres. Les traditions sont très importantes pour les Allemands. Noël en particulier est une période très riche. Munich et son marché en son l'image la plus dévouée. Tandis que Cologne organise des carnavals sensationnels et la Bavière propose quant à elle de mémorables fêtes de la Bière. La bière naturelle est le principal attrait de la gastronomie allemande, riche et peu variée. L'Allemagne possède 1270 brasseries à elle seule ! Sa région la plus touristique est le sud du pays, le Bade-Wurtemberg et la Bavière. On ne soupçonne pas le potentiel naturel et culturel des autres régions du territoire où détente et patrimoine sont également les maîtres mots. Les cures thermales font ici fureur, notamment dans les stations de Baden Baden ou Bad Reichenhall. Les Allemands sont très respectueux de la nature et elle le leur rend bien.

La Route Romantique

Pour un touriste habitué à la langue de Molière, ce n'est certes pas le nom des communes que traverse cette route qui la rend romantique. Würzburg, Tauberbischofheim, Bad Mergentheim, Rothenburg ob der Tauber, Schongau... Vous avouerez que côté séduction, il y a d'autres mots doux que l'on souhaiterait glisser à l'oreille de sa promise pour l'emmener sur les chemins du romantisme.
Et pourtant, s'il est bien un chemin en Allemagne qui plonge ceux qui l'empruntent dans le monde du sensible, c'est bien la Route romantique. Avec ses 400 km, il est vrai que l'on ne peut plus vraiment parler de chemin, même si le terme paraît plus bucolique, donc plus romantique, que celui de route.
Mais après tout, qu'importe la dénomination qu'on lui donne et le nom imprononçable des villes pourvu que l'on ait la splendeur des paysages. Et de ce côté là, aucun doute possible, la Route romantique tient ses promesses.
Sillonnant vers le sud de l'Allemagne, la Romantische Strasse (dans la langue de Goethe) part de Würzburg, une ville de Bavière, pour rejoindre Füssen, située à l'extrême sud du pays dans le district d'Ostallgäu. Entre ces deux villes, elle emmène ceux qui l'empruntent à travers la Franconie, la Haute-Bavière et la Souabe bavaroise à la rencontre d'une harmonie parfaite entre nature et culture.
Tout au long de ses 350 kilomètres, le visiteur, qu'il emprunte cette route à pied, à vélo ou en voiture, se lance dans un voyage historique qui le mène à travers les grandes heures de l'histoire médiéval allemande. Château de l'Ordre Teutonique à Bad Mergentheim, cités médiévales au demeures à pans de bois de Rothenburg ob der Tauber, Nördlingen ou Dinkelsbühl, villes impériales comme Augsburg ou Würzburg, cathédrale baroque ou cour épiscopale, ces découvertes culturelles s'associent à des paysages magnifiques comme celui de la vallée de la Tauber, du Ries du Nord ou du pittoresque Lechfeld.
Si vous rajoutez au patrimoine culturel et aux paysages le fait que la Route romantique est la route des fêtes et des festivals (fêtes historiques, fête de la bière, festival en plein air...), on peut vraiment dire que la Route Romantique est aussi une route dynamique.

 
Informations touristiques et pratiques
 
Ambassade d'Allemagne
 
Billets d'avion
Il existe une multitude de liaisons aériennes entre la France et l'Allemagne. Toutes les grandes villes des deux pays sont reliées entre elles par de nombreux vols quotidiens que ce soit sur des compagnies traditionnelles ou des low cost
 
Se loger
 
Trouver un circuit ou un séjour
 
Transports locaux


 
Presse
 
Reportages, sites personnels et carnets de voyage

Ajoutez votre site dans cette rubrique

L'ILE DE RÜGEN
Quel est le point commun entre Angela Merkel, les Romantiques allemands et Robin des Bois ?
Si la réponse ne saute pas aux yeux au premier abord (et pourtant elle est dans le titre), il existe pourtant bien un point commun entre ces trois là, c'est l'île de Rügen. Il est vrai qu'à moins d'être allemand ou extrêmement cultivé ou d'écrire un guide sur toutes les stations balnéaires qui existent à travers le monde, l'île de Rügen est peu connue du commun des mortels.
Située dans la mer Baltique, cette île avec ses 926 km² est la plus grande île allemande et l'un des hauts lieux de villégiature des allemands, passant même depuis quelques années devant Sylt en terme de popularité. Il faut dire qu'Angela Merkel y séjourne régulièrement...
Surnommé l' « île blanche », cette perle de la Baltique ne manque ni d'attrait ni de charme avec ses falaises de craie blanche qui plongent à pic dans la Baltique, ses chênes centenaires, ses petites routes pavées et ses fermes d'autrefois. Il n'est pas étonnant qu'un tel paysage ait inspiré Caspar David Friedrich, le peintre le plus influent du mouvement romantique dans la peinture allemande du XIXe siècle. C'est d'ailleurs ce dernier, avec son huile sur toile « Falaises de craie à Rügen », qui a, en grande partie, participé à la notoriété de l'île.
Mais la notoriété a son revers de médaille et pour goûter aux paysages bucoliques de cette île en toute sérénité, mieux vaudra s'y rendre hors saison, lorsque la foule des vacanciers aura déserté les lieux. A ce moment là, une fois traversé le pont reliant la ville de Stralsund, située sur le continent, à l'île, le visiteur pourra à loisir s'immerger dans cette atmosphère romantique et naturelle pour y découvrir la zone du Parc national du lagon de Poméranie occidentale, le petit Parc national de Jasmund, qui inclut les falaises calcaires mais également les deux stations balnéaires les plus connues, Sellin et Göhren qui se trouvent au sud-est de l'île.
Si, aujourd'hui, l'endroit semble préservé et laissé au main de la nature (une nature balisée où serpentent de nombreux sentiers) c'est que son passé n'a pas laissé trop de traces, fort heureusement. En effet, l'île, après avoir été le repaire (et peut-être le lieu où il cacha une partie de son trésor) du pirate Klaus Störbeker, le « Robin des Bois » du nord de l'Allemagne, vers 1400, après avoir vu sa première station balnéaire, Putbus, fondée en 1816, suivie de plusieurs autres, accueillit l'un des « projets sociaux » des nazis. Station balnéaire nazie, Prora est une immense bâtiment de béton de 5 kilomètres de long destiné à accueillir 20 000 vacanciers dans 10 000 chambres de 5 mètres sur 2,5 mètres. Celui que l'on appelle le « colosse de Rügen » n'accueillera jamais de vacanciers, la guerre ne leur laissant pas le loisir de profiter de cette horreur architecturale proche du carcéral.
Aujourd'hui, les touristes peuvent voir le bâtiment laissé à l'abandon, après avoir servi de colonie de vacances pour les enfants de RDA. Par contre, ce qu'ils ne peuvent voir, et c'est tant mieux, ce sont les bunkers et miradors qui ont fleuri sur l'île lors de la guerre froide.
 
Divers