Voyages Transversales

Pour faire une recherche sur ce site veuillez taper un mot clé dans le moteur ci-contre
Recherche personnalisée
BULGARIE
MACEDOINE  ROUMANIE

La Bulgarie est située sur les rives de la Mer Noire, dans la région des Balkans. Sa capitale Sofia et les villes principales de Ploudiv, Varna, Burgas et Roussé abritent à elles seules la majorité de la population. La Mer Noire présente de magnifiques paysages côtiers qui attirent depuis les années 90 de nombreux touristes. Sunny Beach, la première et principale station balnéaire est située non loin de Burgas. Albena et les Sables d'Or se trouvent plus au Nord, dans la Région de Varna. Les touristes occidentaux y affluent et la Bulgarie se place progressivement comme une destination touristique attractive pour les activités qu'elle propose. L'hiver, les Monts Rhodopes ouvrent ses stations de sports d'hiver aux frontières de la Grèce. Pamporovo est la plus connue des stations de ski. Les quatre massifs montagneux sont propices à l'alpinisme et sont équipés des infrastructures les plus modernes. Dans la région de Blagoevgrad, le Parc des Ours Dansants de Belista est un lieu recherché. Les infrastructures hôtelières y sont nombreuses et l'observation des ours, une attraction très prisée. Un large patrimoine historique et culturel se dévoile le long des routes et des paysages bulgares. Monastères, églises, vestiges archéologiques alternent avec la découverte des saveurs locales, vins, eaux minérales sans oublier les fameux yaourts. Les vestiges du communisme s'accumulent au cœur du territoire. En témoigne l'étonnant village fantôme de Bouzloudja, situé à quelques encablures de Gabrovo. Sofia, la capitale, mêle agréablement le charme médiéval de ses rues pavées, l'austérité de l'architecture stalinienne de ses avenues et les façades XIXème de certains de ses édifices. La Bulgarie est une destination à la mode, un riche patrimoine culturel et naturel motive un détour vers ce pays riche en contrastes.

 

Le monastère de Rila

« Si tu vas en Bulgarie, n'oublies pas de monter là-haut... ».
Tout d'abord parce que le paysage qu'offrent ces gorges et les monts qui les entourent est tout à fait saisissant mais aussi pour l'incontournable site touristique, il est le plus visité de Bulgarie, installé au coeur de ce panorama.
Et tant pis pour ceux qui fuient absolument les sites dits touristiques sous prétexte de ne pas suivre le troupeau car le monastère de Rila, ce qu'il renferme et le paysage autour, sont tout simplement à couper le souffle.
Fondé vers l'an 930 par Saint Ivan de Rila, le monastère de Rila ne se trouvait pas initialement à l'endroit où nous pouvons le voir aujourd'hui. Distant d'environ 4 kilomètres du monastère initial, celui que nous connaissons a été construit en 1335 par le féodal Stéphane Dragolov.
D'une superficie totale de 8800 m², dont 3200 m² de cour intérieure, il est constitué d'une église, de plus de 300 cellules de moines reparties en 4 sections (sud, est, nord et ouest) et d'une tour défensive qui porte le surnom de Stéphane Dragolov, la tour de Khrélyo.
Plus qu'un superbe monument, le monastère de Rila est, en quelques sortes, le symbole de l'opposition, et l'avant-garde, contre le catholicisme et le protestantisme. En effet, en 1860, quand catholiques et protestants essayèrent de convertir la population des grandes villes bulgares, c'est vers les moines du monastère de Rila que les habitants se tournèrent pour qu'ils débattent avec les nouveaux prêtres.
Même si le monastère subit de nombreux pillages et destructions au cours du XVe siècle, régulièrement attaqué aux XVIIe et XVIIIe siècles et partiellement détruit par des incendies au début du XIXe siècle, il a été rebâti entre 1834 et 1862.
Malgré ces nombreux déboires il subsiste tout même un vestige de la construction première du monastère: la tour de Khrélyo. Cette tour défensive carrée a, en effet, été bâtie en 1335. En 1944 ont été découverts sur ses murs des traces de fresques datant du Moyen-Âge.
Le monastère de Rila recèle bien d'autres trésors comme la croix de Rila. Cette croix de bois a été sculptée par le père Rafaïl. La légende veut qu'au terme de ses 12 années de travail, entre 1790 et 1802, le père Rafaïl avait presque perdu la vue. Il faut dire que la croix compte pas moins de 36 scènes bibliques, une sculpture miniature en bois et plus de 600 figurines miniatures.
Sa riche bibliothèque compte près de 32 000 ouvrages dont plus de 9 000 écrits à la main.

 
Informations touristiques et pratiques
 
 
Billets d'avion

Vols directs entre Paris et Sofia avec AIR FRANCE et BULGARIA AIR. Nombreuses autres possibilités avec un changement d'avion.

 
Se loger
 
Trouver un circuit ou un séjour
 
Transports locaux



 
Presse
 
Reportages, sites personnels et carnets de voyage

Ajoutez votre site dans cette rubrique

 
Divers